préture


préture

préture [ pretyr ] n. f.
• v. 1500; lat. prætura
Hist. Dignité, magistrature du préteur. Durée de cette fonction.

préture nom féminin (latin praetura, de praetor, préteur) Dignité, fonction de préteur ; durée de cette fonction.

⇒PRÉTURE, subst. fém.
HIST. ROMAINE
A. —Charge de préteur. Un tel demanda la préture, obtint la préture (Ac.). La plèbe parvint à la préture dès 337 av. J.-C. (Lar. 20e, s.v. préteur).
B.P. méton. Durée de cette charge. Pendant la préture d'un tel (Ac.). On le voyait [Caton l'Ancien], même dans sa préture, traverser la place sans toge, en simple tunique, nus-pieds, comme un esclave, et siéger ainsi sur son tribunal (MICHELET, Hist. romaine, t.2, 1831, p.221). J'ai amassé un peu de bien dans ma questure d'Asie et dans ma préture d'Afrique (DUMAS père, Catilina, 1848, I, 3, p.34).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: preture; dep. 1740 pré-. Étymol. et Hist. a) 1527 preture de l'armee (SEYSELL, tr. Thucydide, II, 8 (60 v°) ds HUG.); b) 1636 «temps pendant lequel le préteur exerçait cette magistrature» (MONET). Empr. au lat. praetura «charge de préteur».

préture [pʀetyʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1500; lat. prætura, de prætor. → Préteur.
Didactique (antiquité romaine).
1 Dignité, magistrature du préteur.
2 (1636). Temps pendant lequel le préteur exerçait cette magistrature.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Preture — Préture Article détaillé : Préteur. La préture fut, à l époque romaine, une magistrature crée en 365, lorsque les plébéiens purent accéder au consulat. On les appelait les préteurs. Cette charge ne fut conférée à l origine qu à des… …   Wikipédia en Français

  • preture — Preture. s.f. Charge de Preteur. Un tel demanda la Preture. obtint la Preture. pendant la Preture d un tel …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PRÉTURE — s. f. Magistrature, charge, office de préteur. Un tel demanda la préture, obtint la préture.   Il se dit aussi Du temps pendant lequel un homme exerçait la préture. Pendant la préture d un tel …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRÉTURE — n. f. Magistrature, charge, office de préteur. Un tel demanda la préture, obtint la préture. Il se dit aussi du Temps pendant lequel un homme exerçait la préture. Pendant la préture d’un tel …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Préture — Article détaillé : Préteur. La préture fut, à l époque romaine, une magistrature créée en 365, lorsque les plébéiens purent accéder au consulat. On les appelait les préteurs. Cette charge ne fut conférée à l origine qu à des patriciens, mais …   Wikipédia en Français

  • préture — (pré tu r ) s. f. Charge de préteur.    Temps de l exercice de cette charge. ÉTYMOLOGIE    Lat. praetura (voy. préteur) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Carrière des honneurs — Cursus honorum Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Course aux honneurs — Cursus honorum Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Cursus Honorum — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Cursus honorum — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français